Réalisation: Insensa

Agir pour protéger la biodiversité

refugeIl est de notre responsabilité à chacun : si nous le décidons, nous ne sommes pas impuissants. Posons-nous la question de ce que nous pouvons faire à notre échelle, avec nos moyens, aussi petits soient-ils, pour protéger les oiseaux et leurs habitats. Voici quelques idées…

Identifions et préservons les lieux de vie des oiseaux.

Prenons conscience de l’intérêt des zones humides : elles remplissent des fonctions essentielles au maintien des équilibres écologiques et rendent des services à la collectivité. Les plus importantes sont souvent des lieux de haltes pour les oiseaux migrateurs. Ils reconstituent ainsi leurs réserves de graisse en vue de la prochaine étape. D’ailleurs, où est la zone humide la plus proche ? Renseignons-nous auprès de la mairie ou sur le site : http://www.zones-humides.eaufrance.fr/

Sauvegardons la faune et la flore en développant la biodiversité autour de nous.

Petit à petit, changeons nos habitudes et développons des gestes plus respectueux de la biodiversité. Des méthodes éprouvées sont mises à notre portée par exemple pour ne plus utiliser de pesticides de synthèse dans nos jardins ou nos maisons. De plus en plus d’associations vous les proposent, renseignez-vous !

Protégeons les oiseaux et les espèces sauvages.

Chaque année, en France, on compte au moins un oiseau mort par année et par bâtiment. Le verre, qui recouvre façades, passerelles, abribus et jardins d’hiver, représente un double danger :
• transparent, il n’est pas perçu par l’oiseau ;
• réfléchissant, il lui donne l’illusion d’un milieu naturel.
Posons des silhouettes d’oiseaux sur les vitres ou des mobiles devant les fenêtres pour éviter qu’ils les percutent.

 

JoomSpirit